jeudi 8 août 2013

Eté 66 : Musiques du monde




C'est toujours passionnant ! Cette année dans le cadre des concerts de Radio France, Bassekou Kouyaté et son groupe nous ont fait connaître le luth traditionnel malien.
Son fils Moktar nous a emballés avec un récital de percussions étonnantes.
C'est en général dans cette formule que l'on trouve en Afrique des sons et rythmes surprenants.
Le groupe Bassekou est un groupe familial. Bassekou, lui, avec son luth nous a charmés.
Et, avec beaucoup de sincérité, de simplicité, il a remercié la France pour son intervention militaire au Mali. Il a dit avec des gestes expressifs : "Si on chante, on nous coupe la langue. Si on joue de la musique, ils nous coupent les mains. Ce n'est pas ça le vrai Islam."
Avec son épouse Amy, ils nous ont enthousiasmés et ils ont tous mis une telle ambiance que de nombreux spectateurs sont descendus devant la scène et ont dansé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire